Quels sont les différents types de piscines en bois ?

La piscine en bois ne manque pas d’élégance. Ce matériau naturel trouve sa place aussi bien dans les maisons traditionnelles que dans les maisons modernes. Ce type de piscine est notamment constitué d’une structure autoportante en bois, de parois intégrant une membrane imperméable et de poteaux pour consolider toute la structure. Il possède aussi les accessoires tels que les tuyaux, des systèmes de filtration, etc.

Aujourd’hui, la piscine en bois est très populaire et les modèles sur le marché se multiplient. Lequel choisir parmi les différents types de piscines en bois ? Comment monter une piscine en bois et où en acheter ? Autant de questions que l’on se pose quand on veut en installer une.

Quelle piscine en bois choisir ?

Actuellement, on retrouve de nombreux modèles de piscines en bois. Ils diffèrent par leurs caractéristiques : formes, dimensions, essences de bois, etc.

Forme

Si vous voulez équiper votre maison ou votre jardin d’une piscine en bois, vous avez le choix entre des modèles rond, rectangulaire, ovale, hexagonal ou encore octogonal. Vous pouvez même opter pour une mini-piscine et spa ou pour un couloir de nage. La forme de la piscine et son futur emplacement doivent correspondre.

Dimensions

La profondeur et les dimensions d’une piscine en bois se choisissent comme avec n’importe quelle piscine. Il existe des modèles en dimensions standards, ils sont plus abordables. Vous pouvez aussi concevoir une piscine sur-mesure, cela vous coûtera plus que les modèles classiques.

Implantation

Il y a les piscines en bois hors-sol, les plus faciles à installer. Puis, il y a les piscines en bois enterrées et semi-enterrées. Si vous voulez quelque chose de plus solide et qui peut durer dans le temps, alors ces dernières sont à privilégier. La durée de vie d’une piscine entièrement ou partiellement enterrée va jusqu’à 10 ans et plus.

Bois

La fiabilité, la longévité et la robustesse de votre piscine dépendront surtout de l’essence de bois choisie. Le matériau doit être léger, souple, résistant à l’humidité et aux agressions extérieures. Il faut aussi qu’il bénéficie d’une bonne isolation thermique et qu’il soit imputrescible. Le bois doit appartenir à la classe IV et V selon le classement la norme française NF EN 335-2. Les bois exotiques ou les bois traités sont ceux qui répondent le mieux à ces critères. S’ils sont écolabellisés FSC et PEFC, alors leurs origines écologiques sont garanties.

L’achat et le montage d’une piscine en bois

Il est possible d’acheter une piscine en bois auprès de fabricants et de revendeurs. Les deux peuvent proposer d’étudier votre projet, de conduire le chantier et d’installer la piscine. Mais généralement, seuls les fabricants et les revendeurs agréés proposent un SAV. Si vous achetez votre piscine dans une grande surface ou un concessionnaire, ils vous dirigeront vers le fabricant en cas de problème. Or, les services d’assistance et le SAV sont très importants.

Choisir son fournisseur

Si vous devez choisir un bon fournisseur, vous pouvez surtout vérifier son savoir-faire et ses services. Il faut qu’il :

  • garantisse la qualité du bois et son origine (bois imputrescible, classe 4 ou 5, labellisés FSC ou PEFC).
  • maitrise bien le domaine : les innovations dans le secteur ne doivent pas avoir de secret pour lui afin de vous proposer des solutions dans l’air du temps.
  • assure un accompagnement technique et un SAV de qualité tout au long du cycle de vie du produit.
  • offre une garantie minimale de 10 ans sur ses piscines et ses équipements.

Monter sa piscine en bois

Pour ce qui est du montage, la meilleure option est de le confier à un professionnel. Le sol requiert, en effet, une bonne préparation surtout si le modèle est semi-enterré ou enterré. Il faut choisir et niveler le sol, nettoyer tout ce qui est cailloux, ordures et déchets. Ensuite, il faut creuser, couler du béton ou faire d’autres types de dallages. La construction se termine par le terrassement et l’installation proprement dite de la piscine en bois en respectant les normes et les règles de sécurité comme lors de toutes installations de piscines.

La déclaration des travaux ou la demande d’un permis de construire pour le chantier peut s’avérer indispensable. Mais s’il s’agit d’une piscine hors-sol en kit, vous pouvez vous en charger en suivant scrupuleusement la notice de montage.

Retour haut de page